... MAIS ELLE PERDURE, LA FOLIE

photographie: mat jacob

samedi 22 juillet 2017

Naguère...


Margaret Bourke-White, Chrysler Building, New York, 1931, par Henri Cartier-Bresson...

Of tension (A different kind)



vendredi 21 juillet 2017

Sombre(s)...

Explosition tempête ville mensongère, brutales rogations à l'errance horizon(s), à néant après l'ombre, poussière pour poussière, hybride à la nuit blanche, évanescence ivresse, lignes féroces impasse à la pénombre, éc(r)oulement incertain du temps à la frontière, captieuse atmosphère et morne plaine ainsi, voire... Quelque effort merdre rien, encor, parmi l'événement...

jeudi 20 juillet 2017

Voix du diable.

 Toutes les Bibles, ou codes sacrés, ont été cause des erreurs suivantes :
 1° Que l'homme a deux réels principes existants, à savoir : un corps et une âme.
 2° Que l'Energie, appelée le Mal, ne procède que du corps, et que la Raison appelée Bien ne procède que de l'âme.
 3° Que Dieu torturera l'homme durant l'Eternité pour avoir suivi ses énergies.
 Mais contraires à celles-ci, les choses suivantes sont vraies :
 1° L'homme n'a pas un corps distinct de son âme, car ce qu'on appelle corps est une partie de l'âme perçue par les cinq sens, principales entrées de l'âme dans cette période de vie.
 2° L'énergie est la seule vie : elle procède du corps, et la Raison est la borne de l'encerclement de l'énergie.
 3° Energie est éternel délice.

in Le mariage du ciel et de l'enfer, William Blake, José Corti, pp.13/14, traduction André Gide.


samedi 8 juillet 2017

Ainsi...

Savoir la nuit, ignorer l'ombre...

samedi 1 juillet 2017

Rosey Diamond - merdre...





Alexandra Marzella, aka @artwerk6666 here & there

le roman le plus mystérieux du XIXe siècle (bis)

 "Ils étaient parvenus au pied de l'escalier de Tréport-Terrasse, un tout petit escalier de quatre cents marches, quasi perpendiculaire, pourvu d'une rampe non rabotée qui enfonçait des esquilles de bois dans la peau, si bien qu'on en était réduit à monter avec le secours de soi-même, en se disant: Hue ! en s'encourageant, en se faisant manoeuvrer les jambes avec les mains. On s'arrêtait, on se recalait les poumons en absorbant un peu de feu, puis l'on s'attelait à l'ascension. A mesure, l'immensité de la mer apparaissait, et l'homme, tout en bas, ressemblait à un pou, à un pou de vipère, tant il est abominablement hideux dès qu'il commet l'imbécillité de se montrer à ses semblables, à quelque distance qu'il se tienne d'eux. Si l'homme avait conscience de la quantité d'horreur laide ou de laideur horrible qu'il traîne après lui, il creuserait un grand trou dans la terre, y fourrerait un milliard de kilogrammes de panclastite, et brûlerait la cervelle au globe infect sur lequel il promène sa carcasse immonde. Rien n'est plus laid qu'un homme, si ce n'est deux hommes. Jésus-Christ en avait attrapé une nausée profonde, c'est pour cela qu'il se vit crucifier: de cette façon, il n'avait plus la corvée de la vue de l'humanité."
in Le Tutu, Princesse Sapho, pp.176/177 (Tristram)



des connes, l'idole...


vendredi 30 juin 2017

Un précipice.

Parmi les faunes, errance en bandoulière, soustraire son nom et son ombre, valétudinaires, savoir l'oubli comme on se heurte, poursuivre même, à la nuit persévère, à ce jour méfiance, seconde encor après l'éclat, en percussion, des heures pour rien, quelques minutes après les transes ou... Pénombre absorbe simulacre ainsi... Monde au-delà, un précipice.